Avertir le modérateur

07/02/2008

08/02/2008, le début de "la révolution des humains" urbain français?

ed561f984fc1a78d7b68cf99289236c5.jpgLe 19 ème siècle a été celui de la révolution industrielle, le 20 ème siècle a été celui des moyens de communications et le 21 ème siècle sera celui de la révolution des humains.
Qu’est ce que la révolution des humains? La prise de conscience du collectif humain que l’homme fait parti à par entière de la nature, ce qui lui impose un respect de celle-ci et un respect de sa nature d’animal vivant en société.

Comment se traduit politiquement en France cette “révolution des humains”? Tout d’abord par des décisions politiques visant à respecter la nature dont nous faisons parti, ce qui a été “amorcé” par le “Grenelle de l’environnement” (on attend de voir l’application totale des conclusions effectuées). Et maintenant, par des décisions politiques visant à respecter la nature d’animal social de l’homme. Car les problèmes mis en avant par ces zones du territoire français que les médias nous ont accoutumé à appeler à tort “banlieue”, “quartiers sensibles”, “cités” et j’en passe, ne sont que le reflet de la perte du caractère “social” des humains dans notre civilisation. Le reflet de l’avènement de l‘individualisme contraire à la nature humaine.


a1cec6865fee71cc6947698061fc153c.jpg
Les causes de cette perte du “social” sont multiples et ne sont pas exclusivement présentes dans les zones du territoire français précédemment citées.

Un absence totale de mise en contact d’humains de classes “sociales” différentes. Un exemple concret, l’existence de quartiers d’habitation dans des villes avec un pourcentage d’habitations à loyer modérés inférieur à 20% (cas que l’on caricature souvent par des villes avec des maires issus de l’UMP) et l’existence de quartier d’habitation avec un pourcentage d’habitation non HLM inférieur à 20% (cas que l’on caricature souvent par des villes avec des maires issus du PCF). Les deux étant à l’encontre de la “mixité sociale”. Il faudrait mettre en place un droit de regard des maires sur l’installation de telle ou telle famille dans des quartiers donnés selon la population déjà présente, et ceci aussi bien dans des résidences publique que privés.

e5bb2c9d1314dfe9419463db92cc69f4.gifUne indifférenciation de plus en plus marqué entre l’humain enfant et l’humain adulte, poussait par la civilisation telle qu’elle est actuellement. Ce qui entraîne irrespect des enfants envers aussi bien les parents, les professeurs, les policiers, que les simples adultes inconnus rencontrés dans la rue. Un exemple à ceci, il n’est pas rare de voir dans les transports en commun deux à trois jeunes humains écoutant à des volumes incommodants de la musique issu de leurs téléphones portables, sans qu’intervienne un seul adulte présent de peur de se faire interpeller verbalement ou physiquement devant les yeux d’autres adultes ayant eux aussi oublié quel doit être dans une société humaine la place de l’enfant et celle de l’adulte. Il faudrait une prise de conscience général des humains adultes de ce que doit être un adulte et une mise à jour des lois de protection des enfants mineurs plus en adéquation avec la réalité d’aujourd’hui. Une trop grande de protection par la loi des enfants étant encore plus dangereux que le manque de protection juridique de ceux-ci.

Une trop grande disparité du taux de chômage d’un quartier à un autre voisin, d’une ville à une autre voisine. Il faudrait instauré une discrimination positif non pas sur le critère de minorités “visible et invisible”, mais sur le critère de territorialité. Obliger les entreprises à avoir un certain pourcentage d’employer issu de territoires à fort taux de chômage. Taux à définir non pas au niveau national, mais au niveau régional que l’autonomie des régions ne soit pas que des mots sans conséquences autres que des augmentations d’impôts.
 
8794d1ce36bd3322d5d587a798090486.jpgUne difficulté de déplacement, un point à un autre du territoire qui favorise l’immobilisme et le renfermement sur soi. Certaines humains vivants dans des zones rurales et urbaines mal desservis par les transports publics et axes de transports, ne sortant jamais de la zone périphérique à leurs lieu d’habitation en du mal à concevoir que d’autres puissent  avoir la possibilité de sortir de “leurs périphéries”, créant ainsi un phénomène de bandes et de territoires de bandes.
Revoir la politique de transport publique et privé sur le plan locale et national.

Une méconnaissance de ce que sont ces humains et de ce faite de ce que sont les autres. Un exemple concret, beaucoup de jeune humain français vivant dans ces “banlieue” et en dehors, s’identifie à l’origine de leurs parents et non à ce qu’ils sont. Résultat, il se retrouve sans identité n’étant pas français en France et n’étant pas du pays d'origine de leurs parents une fois présent dans celui-ci. Une refonte des programme d’histoire dans les programmes de l’éducation nationale, à l’heure où l’on parle de “mondialisation”, il serait logique d’apprendre dans nos écoles françaises l’histoire mondiale et non seulement l’histoire de la civilisation occidentale. Par exemple pourquoi l’éducation nationale n’intègre pas dans ces programmes ce qui est présenté comme “art premier” dont il a été question dan ma précédente note?

Il existe bien sûr d’autres causes et d’autres solutions possibles pour éradiquer ces facteurs de dénaturalisation de la nature “social” de l’homme dans certaines zones du territoire français. J’espère que le discours et le plan qui sera annoncé demain par le président de la république ne concernera pas que les “banlieues” car si on ne se concentre que sur ces zones, nous en créerons d’autres zones "de non droit" à d'autres endroits du territoire français à moyen terme. Il faut un discours et un plan en adéquation avec la révolution du 21 ème siècle, la révolution humaine qui passe ici par une révolution urbaine et non seulement par un “simple” plan banlieue. Mais je ne doute pas un instant que Mr Sarkozy ou ces conseillers aient saisi l’importance de cette étape primordiale pour la mise en place de ce mouvement plus global qu’ils ont nommé précédemment la “politique de civilisation” et que je nomme moi la “révolution des humains” en référence à "la révolution de fourmis" écrit par Bernard Werber.
 
A noter: A l’occasion du plan banlieue présenté par Nicolas Sarkozy, France Info consacre la journée du vendredi 8 février à la banlieue (le terme “banlieue” ne me satisfait pas réellement mais bon, ainsi sont les médias “classiques”) :  reportages à  Lyon, Marseille, Toulouse et en Ile-de-France, débats, réactions  du milieu associatif et commentaires des maires, invités toute la journée.
Un forum sera aussi mis en place sur france-info.com aujourd'hui et demain, allez y nombreux.
 
PS:  je laisse un mesage personel à l'attention de Mlle Neram, je n'ai toujours pas reçu de réponse concernant le brunch et mon e-mail.

Commentaires

Le rapport à la nature et à l'humain a toujours existé... On l'a juste oublié.
Et pour le terme de "Banlieue", celui est bien approprié, mais c'est juste qu'on oubli bêtement de rajouter la connotation de lieu... On devrait dire "banlieue parisienne".
Noubli pas que les hommes ne se sont pas regroupés par hasard, qu'il existe des raisons précises aux différantes structures urbaines.
Si je peux me permettre, je te conseilles 2 bouquins qui peuvent t'éclairer un peu :
-'Tristes Tropiques" de Claude Levi-Strauss
-"Anthropologie Urbaine", d'Anne Raulin
Pour la révolution industrielle, il faut dire "RévolutionS industrielleS"...
il y en a eu 3, et elles débutent après le milieu du XVIIIsiecle, notamment en Angleterre... ;)

Mais la véritable révolution que les hommes ont connu, c'est la découverrte et la gestion de l'electricité! tout le monde l'a oublié, mais c'est devenu tellement facile d'appuyer sur un interrupteur :)
la seconde révolution qui a modifié le comprtement humain, c'est l'invention du systeme parachute par Elisha Graves Otis [NY Crystal Palace, ~1850] pour les ascenseurs... ça a changé les configurations urbaines, et donc nos modes de vies! ;)

Je suppose que sur le theme de la "Banlieue", on ne trouvera pas les principaux concernés pour intervenir sur les réels problèmes & parler concretement de solutions... Je fait bien sûr référence aux urbanistes, anthropologues, sociologues et architectes, qui ne sont jamais interrogés sur ces sujets...

Écrit par : Scrapper's Run | 07/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu