Avertir le modérateur

10/12/2008

Qu'est ce que "faire l'amour"?

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg

Il a y certaines questions pertinentes que seul peuvent encore oser poser des enfants. Récemment, l'un d'entre eux (qui n'était pas un élève) m'a posé la question suivante: "C'est quoi faire l'amour?". Et là en 5 secondes, je j'ai vu défilé dans mon esprit plusieurs dizaines de mots: sexe, plaisir, reproduction, pornographie, amour, enfant, positions, bébé, préservatif... Puis éducation, culture, parents, tradition, religion... et finalement j'ai répondu: "Tu demanderas à tes parents." Ceux-ci n'étant pas loin.

numero4-31_3.jpg

Pourquoi cette réponse? Par facilité tout d'abord, il faut bien l'avouer et aussi parce que j'ai pensé que qu'il n'existe pas qu'une seule réponse à cette question et que selon l'éducation que ses parents lui donne et/ou ont envie de lui donner, ma réponse ne sera pas forcement appropriée. De plus il existe pour moi différentes manières distinctes de répondre à cette question. Voici l'évolution de ma pensée au cours du temps:

electronique.jpgQu’est ce que faire l’amour ? Faire l’amour, c’est je l’ai cru pendant un long moment s’allonger sur quelqu’un, une femme pour moi, et se frotter l’un l’autre. Puis j’ai appris que la partie du corps qui me serre à faire « pipi », c’était ça que l’on utilisait et que on le mettait dans l’endroit du corps qui sert aux femmes à faire « pipi ». Mais qu’est ce que c’est sale! Faire l’amour c’est sale? Par la suite, que faire l'amour peut te mener en enfer rôtir au milieu des flammes et piquer par les lances des démons. Toujours cette idée de "saleté" de mauvais... Un peu plus tard, j’ai appris les mot pénis et vagin… sperme et ovule… la reproduction. C'est donc comme ça que tout à commencer, difficile à croire, mes parents... beurk... Mais si cela est le cas, pourquoi cela serait "sale"?

Puis j’ai vu un film pornographique au début de mon adolescence avec d'autres, et là la révélation partielle. Loin de tout ce que je connaissais encore ou plutôt croyais connaître. Ce film montrait une des choses les plus importantes dans l’acte sexuel, le plaisir mutuel. En faisant un résumé de tout ceci, j’arrivais donc à la conclusion suivante : faire l’amour c’était mettre son pénis dans le vagin d’une femme, ce qui semble t-il procurer du plaisir au point où l’on ne pouvait se retenir de crier sa joie, puis l’homme avait le droit de jeter son fameux sperme au visage de la femme qui n’en demandait pas tant… Et bien sûr le plaisir vient par la performance olympique de l'homme capable d'introduire et de sortir son pénis du vagin au moins 100 fois par minutes dans des positions incroyables et variées. KamaSutra.pngJe prends note... Ouais bon, c’est ce que je croyais. Puis après avoir bien regarder à plusieurs reprises, il était temps de pratiquer, surtout qu’une certaine pression sur moi commencer à se faire sentir de la part des autres jeunes femmes et jeunes hommes de mon âge. Chose faites… différent, même rien à voir avec ce que j’imaginais ou que j'avais vu.

J’ai cru que j’étais arrivé à la fin du parcours, mais non, ce n’était que le début. Arriva le moment de faire l’amour parce que j’aimais, ce qui me fit découvrir encore d’autres choses, puis le moment de faire l’amour pour le plaisir non pas de découvrir comme la première fois mais prendre du plaisir avec quelqu’un. Puis je découvris que l’on pouvait faire l’amour sans se toucher, juste avec le regard… On peut faire l’amour, ou encore baiser, culbuter… etc. Et bien que cela se ressemble, tout est différent… Entre temps j’appris aussi que l’amour ce n’était pas qu’entre un homme et une femme, mais aussi entre deux hommes, deux femmes, à trois ou même avec un animal… Que faire l'amour pouvez nous mener vers le Nirvana ou encore que faire l'amour pouvait guérir des maladies... A chaque fois une nouvelle découverte. Et au final à la question qu’est ce que faire l’amour, je répondrais: "Je ne sais toujours pas et tant mieux comme ça. L'aventure continue".

Donc au final, si j'avais ou plutôt lorsque j'aurais à aborder cette question en classe, voilà ce que je ferais:

- en premier lieu, je poserai la question à l'ensemble des élèves en ayant fait au préalable un groupe "fille" et un groupe "garçon". Car souvent les uns n'osent pas totalement se libérer devant les autres.

- puis j'aborderais avec eux en fonction de leurs réponses, les différents points de vue de l'acte sexuel: scientifique, religieux, laïque... un peu comme je l'ai fait par l'intermédiaire de l'exposition que je vous faite de l'évolution de ma pensée sur la question en grandissant mais en moins cru quand même, quoique tout dépendra de leurs premières réponses.

Et vous, êtes vous d'accord avec mon approche? Si non, pourquoi et surtout vous, que proposez vous?

Quittons nous en écoutant un petit classique de la musique contemporaine, le titre "Sexual Healing" de Marvin Gaye datant de l'année 1982 (aussi vieux que moi!).
podcast

1014213342.jpg
A noter: Pour les personnes (adolescents ou adultes) qui n'osent pas parler de sexualité, expérimentées ou non, avec leurs entourages mais qui ont certaines questions sur la question, je vous conseille vivement l'émission de Brigitte Lahaie sur la station de radio RMC entre 14h00 et 16h00, juste avant mon "héros" Luis Fernandez et son émission "Luis Attaque".
Neoalchimiste Logo.jpg
Neoalchimiste

Commentaires

Excellent article...
Je me pose moi même bcp de questions par rapport à l'amour...
ne l'ayant jamais vécue, j'ai du mal a y croire...
j'ai tellement envie de vivre cela le plus fort possible...

enfin soit, j'aime l'article
biz

Écrit par : Parker | 11/12/2008

Déjà qu'il n'est pas évident de répondre à un seul enfant, si en plus il faut expliquer l'amour à toute une classe... Cela relève du défi!
Si je suis plutôt d'accord avec ton idée d'aborder le sujet en fonction de leurs réponse, après avoir posé la question, je serais en revanche moins tentée de séparer la classe en deux groupe. Car s'il y a un sujet qui nécessite la mixité, je pense que c'est précisément celui de la sexualité.
Et je crois surtout que séparés ou pas, les réponses dépendront de la timidité ou pas des élèves, et non du fait qu'il soient de sexe opposé.

Écrit par : sheily | 11/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu