Avertir le modérateur

02/12/2008

Quelque Chose d'Autre

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg
IMG copy.jpg

« Quelque chose d’autre » tente d’être comme les autres. Mais tout ce qu’il fait montre qu’il est différent. Puis « Quelque chose » arriva et voulut être son ami. Mais « Quelque chose d’autre » n’est pas vraiment sûre d’être comme lui…
Voici le synopsis de cet merveilleux album de littérature de jeunesse que j'ai décidé de mettre en avant aujourd'hui.

Afin de signaler la clôture hier, du Salon du livre et de la presse de jeunesse de Montreuil, je tenais à vous présenter cet album intitulé "Something Else" tout en anglais écrit par Kathryn CAVE et illustré par Chris RIDDELL en 1995 chez l’éditeur britannique Puffin Books.

Vous serez peut-être surpris que je fasse la promotion d'un album tout en anglais. Mais comme vous le savez le niveau en langue étrangère et en anglais de nos chères petits "hobbits", comme j'aime à les appeller, et je dirais même des français en général, n'est pas loin d'être ridicule en comparaison de nos voisins européens. Et quel meilleur moyen peut-il exister que celui d'initier nos chers enfants aux langues étrangères par le biais du conte?

Voici donc un moyen de passer un bon moment avec ces enfants en partageant un magnifique conte fantastique, d'initier au monde de la lecture et l'écriture, et d'introduire à l'apprentissage d'une langue étrangère. Que demande le peuple.

Album que je vous invite donc à vous procurer pour le lire à vos enfants et pour leurs faire lire tout en les aidant. Vous serez étonné de l'intérêt que peut avoir un enfant pour un album en langue étrangère.

Pour clôturer cette note écoutant la chanson de l'artiste Robin Thicke intiutlé "Something Else" extrait de son dernier album du même nom (très bon album d'ailleurs).


podcast

See U my friends.

A noter: Cet album a gagné le prix de l’UNESCO de la littérature de jeunesse pour les enfants et jeune publique (UNESCO prize for Children's and Young People's Literature in the Service of Tolerance) en 1997.

Neoalchimiste Logo.jpg
Neoalchimiste

26/11/2008

Un conte plein de "Mots Tordus"

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg
9782070619733FS.gif

Aujourd'hui démarre le Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, et je vais profiter de l'occasion pour lancer une nouvelle catégorie de notes intitulée "Le royaume de l'enfant Roi" dans laquelle je parlerais de l'univers des enfants, des rapports entre enfants et adultes, et aussi d'éducation.

Je commence donc cette catégorie avec la présentation d'un album de littérature de jeunesse que j'apprécie tout particulièrement, Motordu, Sang-de-Grillon, et autres contes, du célébre auteur-illustrateur Pef que je me rappelle avoir découvert sans le savoir lorsque j'étais plus jeune grâce à l'album intitulé "Rendez moi mes poux". Voici d'ailleurs un lien vers toute sa bibliographie.

Le personnage de Motordu, créé par Pef, est un personnage présent dans la littérature de jeunesse depuis plus de 25 ans, dont l'une des particularité est de parler en déformant tous les mots, exemple une "belle histoire" se transforme avec notre héros en "belle lisse poire". Dans cet album comme dans tous les précédants de la séries, jeux de mots et jeux d'images sont légions et c'est un véritable régal de lire cette nouvelle aventure dans laquelle Marie-Parlotte, fille du Prince de Motordu, revisite un grand nombre de classiques des contes pour enfants comme Cendrillon qui devient Sang-de-Grillon, Barbe Bleue qui devient Barbe-Meuh, La belle au bois dormant qui devient la Belle au bois mordant...

Noël arrivant, voici une excellente idée de cadeau pour un enfant en complément d'un jeux vidéo dont les enfants (et moi aussi) sont si friands. Un album à faire lire et à lire aux enfants de tous âges.

Sinon, je vous invite tous à vous rendre au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, surtout si vous avez la joie d'avoir des enfants. Cela sera pour eux un moment de bonheur inoubliable.

Je vous présenterais un autre album ou livre de jeunesse en début de semaine prochaine.

Quittons nous en musique avec la chanson du groupe Les Nubians, intitulée "Que le mot soit perle" extrait de l'album "One Step Forward" (2003). Chanson dont il existe une version tout aussi magnifique en duo avec Henri Salvador enrgistrée en 2005.


podcast

Je vous fouette une bonne journée à pouce.

Neoalchimiste Logo.jpg
Neoalchimiste

02/10/2008

Paradis sur mesure au Champs-Elysées

2002993722.jpgSemaine de fête pour les fans de Bernard Werber, dont je fais parti, le nouveau roman, "Paradis sur mesure" chez l'éditeur Albin Michel comme d'habitude, est paru mercredi dernier, le 1er octobre. Bien sûr je l'ai déjà entre mes mains depuis cette date et j'exerce mes prérogatives de dieux-lecteur de manière soutenu depuis lors.

Alors me direz vous, pourquoi parler de celà seulement aujourd'hui un jour plus tard? Tout simplement parce que ce demain soir au magasin Virgin Megastore des Champs-Elysées à partir de 18h, aura lieu une fête en présence de Bernard Werber, en l'honore de la sortie de ce nouveau roman, futur succés assuré, et une séance de dédicaces. Grand admirateur de cet écrivains que je suis, j'y serais et j'invite tous les lecteurs habituels de cet écrivain qui n'étaient pas au courant de l'évènement à si rendre, ainsi que tout ceux qui veulent découvrir l'univers de Bernard Werber et comprendre pourquoi cet écrivain possède de si nombreux fans.

A demain soir dieux-lecteurs parisiens présent et futur.

Un petit aperçue de mon "Paradis sur mesure" dans lequel je me perd pendant quelques instants lorsque j'écoute des chansons comme "Paradise" de Sade.
podcast

18/09/2008

La vie sur Mars

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg
9782266147590.jpg
En ce moment, je lis entre autre (je lis souvent au moins deux livres en même temps) un livre intitulé "Chroniques des années noires" écrit par Mr Kim Stanley Robinson. Ce récit est une uchronie racontant ce qui aurait pu arrivé si la peste avait ravagée totalement l'Europe au cours des épisodes successives d'épidémie de peste noire qui on touché cette région du monde au cours du 14ème siècle.
070622_MARS.jpgKim Stanley Robinson est un écrivain spécialisé dans les histoires de science fiction, surtout connu pour sa fabuleuse trilogie (qui est même une quadrilogie) sur la planète Mars. A l'heure où l'on parle de plus en plus à envoyer des être humains pour explorer la planète Mars, Mr Stanley Robinson, a lui anticipé la chose de manière tellement précise et documentée que lorsque que j'ai lu sa trilogie sur Mars, je me suis demandé si cet homme ne revenait pas du futur et ne faisait pas que nous offrir ce qui sera peut être les cours d'histoires de nos arrièrs arrièrs petits enfants.
9782266138345.jpg verte.jpg 9782266128513.jpg
Cette trilogie se découpe en trois livres qui sont Mars la Rouge, le temps de la première expédition et du début de la terra-formation de la planète, Mars la Verte, temps où la terra-formation est tellement avancée qu'elle permet le début de la vie sur Mars, et enfin Mars la Bleue, temps où prédomine sur la planète Mars les enfants des premiers colons devenu adultes. Si vous vous donnez l'occasion d'avoir en main l'un de ces livres, ne soyez pas effrayé par le nombre de pages imposant de chacun de ceux-ci (plus de 400 pages chacun), l'histoire est tellement prenante et bien structurée que l'on tourne les pages les unes après les autres sont sans rendre compte. C'est une histoire qui rassemble bien au delà du style de la science fiction puisque ce récit aborde aussi les problèmes de politiques, d'économies, d'écologies, de sciences, de religions, d'immigration, de sentiment humains et d'amour.
Je ne sais pas si j'ai été assez persuasif dans mon récit, mais j'espère que vous oserez vous aussi faire vivre aux personnages de ces livres leurs aventures en lisant et parcourant une à une les pages de ce magnifique récit en trois parties.
Voilà dieux-lecteurs, je vous ai fait un peu découvrir l'univers de Mr Kim Stanley Robinson. Maintenant, quittons nous avec le titre Mars de Kelis extrait de l'album Kaleidoscope (1999).
podcast
A noter: J'ai parlé aussi de quadrilogie, car Mr Stanley Robinson a aussi écrit une suite à cette histoire intitulé "Les Martiens" que je n'ai pas encore lu d'ailleurs.

02/08/2008

Houra! C'est la rentrée!

1772160118.jpg

554972586.jpgT-shirt, short, chaussettes, protèges tibias, crampons... C'es parti, c'est la reprise! Enfin! Aujourd'hui a lieu le premier officiel de la saison, le trophé des champions qui oppose le vainqueur du dernier championnat au vainqueur de la dernière coupe de France. Donc le vainqueur du dernier championnat: Lyon à... mais c'est aussi Lyon qui a gagné la coupe de France. Ils ont donc déjà gagné le trophé des champions. heu non, cela n'est pas aussi simple, dans ce cas de figure, c'est le deuxième du championnat qui est opposé au double vainqueur. Donc cette année ça sera Bordeaux... ouais j'aurais trouvé plus logique de choisir l'autre finaliste de la coupe de France, dans ce cas de figure, cela aurait été le PSG. On attendra le début du championnat, tant pis. En parlant de championnat, quel sont les futures prétendants au titre?

Cette année contrairement au précédente année, la suprématie de Lyon semble plus contestable, en effet Bordeaux avec l'arrivé de joueur comme Gourcuff, Goufran, Placente... a fait un très bon mercato. Il en est de même pour Marseille, avec l'arrivée de Ben Arfa, Hilton en défense, Bakari Koné... etc, à ces deux équipes, on peut ajouter dans une outre mesure le PSG avec les arrivées de Claude Makelele et L. Guily et surtout Lille qui bien que très discret possède un très bon effectif, notamment au millieu de terrain. De son côté Lyon a perdu donc Ben Arfa, mais a vu l'arrivée de joueurs comme le brésilien Ederson, Jean II Makoun, Piquionne, le jeune prodige serbe Pjanic, un nouvel entraîneur Claude Puel... en d'autres termes, ce sont encore eux les meilleurs et ils vont encore gagner. Pourquoi je parle de la Ligue 1 d'ailleurs, tout est joué d'avance.

791664614.JPG

Je préfère parler de ma future rentrée que je prépare de belle manière en développant ma culture dans le domaine de la littérature de jeunesse, en (re)lisant tout les grands classiques de cette catégorie. Ceci m'a permis de relire des histoires que j'avais complètement effacer de ma mémoire comme "Les contes de la rue Broca" (merci Morganne). Ce sont pourtant les aventures de Bachir, Nadia, Nicolas, etc qui n'ont amenées à aimer les livres d'horreur et de terreur, et qui n'ont amenées à lire alors que j'étais encore enfant des livres comme "ça" ou "Cimetière"de Stephen King. Plein de souvenir d'enfance me sont revenu en tête après cette lecture comme mes après midi plein d'aventures où j'inventais avec ma soeur des histoires et des scénarios auxquels nous donnions vit grâce à nos jouets...

1112794400.jpg

Je vous conseille aussi de reparcourir votre enfance grâce à ces histoires fantastiques des "Contes de la rue Broca" et si vous ne les aviez jamais lu, cela vous permettra d'avoir des histoires à raconter à vos enfants ou futurs enfants.

Je vous laisse, je vais vérifier que mon voisin n'est pas en réalité une sorcière ou que mes chaussures ne discutent pas entre elles en écoutant "About fun" du groupe Paspp.
podcast

PS: Vous avez remarquer ma technique pour passer du coq à l'âne, commencer par du foot pour finir par vous parlez de contes pour enfants... mais il faut avouer que pour empêcher l'orgre Lyonnais de remporter une fois de plus le championnat de Ligue 1, il faudra qu'une autre équipe vive un véritable conte de fée.

26/07/2008

Je suis noir et je n'aime pas le manioc

1380265959.jpg Comme à mon habitude je ne parle pas spécialement de livres nouvellement sortis mais plutôt de livres que je lis au moment présent, nouveaux ou plus anciens.

"Je suis noir et je n'aime pas le manioc", en voilà un titre de livre qui doit en surprendre plus d'un. Tout d'abord pour bien comprendre le titre, faut il savoir ce qu'est le manioc, ce qui n'est pas le cas tout le monde. Le manioc est un féculant tout comme la pomme de terre, que l'on retrouve principalement en Afrique là où il y est mangé en abondance. Non ne croyait pas que le titre de ce livre revient à dire: "Je suis noir et je n'aime pas l'Afrique", bien au contraire. Le sujet que l'auteur Gaston Kelman, que vous pouvez entendre de temps à autre sur la radio RMC dans l'émission les "Grandes Gueules", a voulu aborder dans cet ouvrage est la place des "noirs" dans la société française d'aujourd'hui. Et plus en particulier, la place de tout ces "noirs" qui sont nés et vivent en France comme je peux l'être.

Pour aborder ce sujet qui pourrait être sans intérêt en l'occurrence pour certains d'en vous, l'auteur part souvent d'exemple contrait de la vie de tout les jours. Ce petites choses que l'on fait sans s'en rentre compte et qui en pourtant une signification importante quant à l'état de notre société. Par exemple, je vais tirer deux exemples de ma vie personnelle qui sont aussi abordés dans cet ouvrage.
J'ai vécu hors des frontières de notre si beau pays pendant un certains temps, et lorsque je rencontrais une nouvelle personne "non française" et que je lui disais que j'étais français, elle me demandait spontanément de quelle ville ou région j'étais. Par contre lorsque je rencontrais un autre français, et que je lui disais que j'étais français tout comme lui, cette personne me demandait tout aussi spontanément de quelle origine j'étais... comme si le faites que je sois français ne soit pas une origine suffisante. Et quand je répondais que j'étais né à Paris, la capitale de la France, et que j'avais toujours grandi en région parisienne, la personne insistait pour savoir si mes parents étaient antillais, africains... Et ceci au delà de la couleur de la personne française en face de moi, noir, blanc ou jaune, exactement la même question. Je me demande si le jour où j'aurais un enfant, français lui aussi, si on lui demandera aussi ces "origines" et si il sera obligé de remonter jusqu'aux origines de ses grand parents qui auront vécu les quatre cinquièmes de leurs vies en France.

Autre exemple, lorsque j'étais petit, je n'appréciais pas certains aliments comme le "poisson salé" que les personnes connaissant la cuisine congolaise doivent connaître, comme je n'appréciais pas le fameux manioc (tout comme je n'aimais pas les endives ou les sasifis). Et d'autre part, j'appréciais le camembert, le pot au feu ou le canard à l'orange (tout comme j'apprécie le "saka saka"  appelé aussi "pandou") ... ce que m'a valu d'être le "petit blanc" de la maison, voilà comment me surnommé ma mère... 
 
Ce genre de situations banales en soient, amène à se demander si la société française, vous tous, votre propre famille et moi, avons réellement conscience de l'existence de tout ces noirs et autres "pigmentés" qui sont français, élevés principalement dans la culture française, et je dirais même plus, dans la culture américo-européenne. Le petit noir qui est né en banlieue parisienne et qui a vécu là toute son enfance a plus de point commun avec le petit blanc qui a grandi à Bordeaux ou même celui qui a grandit en Allemagne à Berlin, qu'avec le petit noir ou petit blanc qui est né et a grandi à Bamako au Mali. Pourtant l'un des d'eux aura droit à la question sur ses origines et les deux autres non. L'un d'eux sera le "petit blanc" si il n'aime pas le manioc...
 
Voilà en résumer l'un des sujets qu'aborde cet excellent ouvrage, à mettre entre toutes les mains afin que les mentalités et les habitudes évoluent dans le bon sens.
 
Afin d'accompagner cette note, je me suis en quête d'une chanson de ma discothèque dont le titre comporté le mot "noir". Je suis tombé surle titre intitulé "En noir et blanc" de l'artiste Sefyu, très bonne chanson en parfait accord avec le sujet du jour. Bonne écoute.

podcast
A noter: Pour ce qui cherche (encore) une réponse simple sur l'origine des différentes teintes de couleurs de peau dans l'espèce humaine. Voici deux cartes du monde avec la répartition de l'énergie solaire reçu et la répartition des teintes de la peau dans l'espèce humaine. Je pense que cela est assez simple à comprendre même pour un enfant.
1872999470.png
270223197.png
 

20/07/2008

Le bouddhisme pour les nuls

243599707.jpgIl y a peu un peu par hasard, je suis tombé sur un livre en me promenant à la Fnac: "Le bouddhisme pour les nuls". Tiens donc. Des choses comme Microsoft Windows ou encore internet abordaient de la sorte ne m'auraient pas étonnées, mais quelque chose de spirituel là j'étais un peu sceptique. Curieux et intrigué par cet ouvrage, je me suis mis à feuilleter quelques pages, puis à lire le premier chapitre et finalement l'acheter. Étant depuis un certains temps intéresser par la question, et ayant déjà lu avec passion plusieurs livres à connotation zen ou bouddhiste, je me suis plongé dans ce bouquin. Ce livre est une excellente introduction à ce qu'est le bouddhisme, loin de la vision simpliste généralement présenté au grand public sans être pour autant être trop complexe. Toutes personnes n'étant pas habitué à ce que on leurs parlent de dharma, karma ou encore de duhkha.

La notion de non-religion du bouddhisme par rapport à la définition occidental du mot "religion" y est bien expliqué. Tout comme les notions d'éveil et d'être éveillé. En résumé, un très bon ouvrage pour toutes personnes ressentant un quelconque intérêt sur le sujet et ne savant par où commencer, ou même pour des personnes voulant développer leurs cultures générales.

Merci aux auteurs de ce livre, Jonathan Landaw et Stephan Bodian.
 
Pour vous accompagnez dans votre méditation, un titre de l'artiste Alif Tree intitulé Ohm Ocean ne sera pas de trop. Enjoy it.

podcast
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu