Avertir le modérateur

11/07/2008

School War II : le retour de l’étudiant

468667636.jpgLes vacances viennent de démarrer pour les plupart des pensionnaires des écoles de France, les résultats du BAC 2008 sont publiés, mais c’est dans le même temps que se prépare un autre événement, l’inscription à l’école des écoles : l’inscription à l’IUFM.

Bien malin aurait été celui qui aurait prédit que moins d’un an après avoir obtenu mon master, je me serais décidé à reprendre du service en temps qu’étudiant pour devenir professeur des écoles. Bien malin, et même divin… Me voilà donc à 9h00 pour mon rendez vous afin de finaliser mon inscription. Bonneuil sur Marne… l’académie de Créteil dans laquelle se trouve des possibles affectations redoutés par certains comme en Seine St Denis. Mais avant de penser à tout cela, il faut en premier lieu avoir mon concours et pour cela, il faudrait peut être que je m’inscrive.

La rue Jean Macé, IUFM de Créteil, ah voilà c’est ici. Je regarde autour de moins afin d’avoir une petite idée de la tête de mes futurs camarades et surement collègues. Un pourcentage très important de femmes. Rien d’étonnant me direz vous vu que nous sommes dans la journée d’inscription pour les PE1, la première année de formation des futurs professeurs des écoles, et que cela soit en primaire ou en maternel on y rencontre un nombre d'homme assez réduit, mais je ne pensais pas que cela serait dans de telle proportion. On se croirait dans une pub « Axe » avec un homme (moi) et plein de femmes autour prêtent à se jeter dessus. Je ne vais pas m’en plaindre après tout. Voilà un des aspects de la vie étudiante qui m’avait manqué. D'un autre côté, je vais passer pratiquement une année entière sans être au contact d'enfants au quotidien. Chose à laquelle je m'étais habitué et que j'appréciais. Une année pour préparer un concours, une année de travail acharner, une année entourée d'une horde de femmes, une année après laquelle je retrouverais des petits "hobbits" comme j'aime à les appeler...

IUFM de Bonneuil sur Marne prépare toi, j’arrive, et ça va faire mal. Le GTM* arrive!
 
* petite référence au manga GTO.
454783930.jpg
 

29/04/2008

Adoptez moi

Comme le disait Jay-Z dans une de ses chansons : « I’m black, I’m back ». Après presque trois semaines d’absence, je suis de retour. Pourquoi cette absence ? J’avais beaucoup à faire pour la mise en place de mon projet pour partir vivre à l’étranger. But now I back here.


So today I will talk about a interesting website call « adopte un mec.com ». Hum… Je ne j’ai pas faire du JCVD (Jean Claude Van Damme) et je vais me contentais de d’écrire en français. Et donc aujourd’hui, je vais vous parler d’un site web au concept original : « adopteunmec.com ».

ea48c5c8b28bee27c0b45427e9ddd08f.jpg

Qu’est ce donc ? Ce site est un site de rencontre (encore un me direz vous) sur lequel, originalité, ce sont les femmes qui ont le pouvoir et où les hommes ne sont que de simples objets que l’on peut mettre à son bien vouloir dans son panier. Les hommes ne pouvant parler aux femmes sans leurs approbations cela oblige ceux-ci à faire preuve d’originalité dans leurs annonces et photos.

Personnellement je me suis inscrit, et j’attends qu’une femme bien veuillante ait la volonté de m’adopter (comme en adopte un petit chat). Voici d’ailleurs mon annonce : « Ayant fait des études poussées de gynécologie appliquée, je recherche un poste de directeur de clinique gynécologique en Suède ou en Hollande. Que toutes les patientes jeunes, blondes et à fortes poitrines viennent à moi… Je précise que je parle le suédois couramment... je le veux… Nos deux corps ne formeront qu’un.» Bien sûr c'est du Elie Semoun, cela ne vient pas de moi. D'ailleurs après revisionnage de cette petite annonce de Mr Semoun, je le soupçonne d'être le meurtrier  de l'étudiante suédoise... non il ne faut pas rire avec ça. Pardon.

Je vais m'arrêter là, et donc je vous conseil d’aller faire un petit tour, ne serait ce que pour l’originalité du concept, d’autant plus que le site est totalement gratuit.

Et en relation avec le sujet, une chanson de l'artiste Calogero intitulé "Pomme C".


podcast
 

PS 1: Si j’étais propriétaire d’un site comme «meetic » ou autres sites du même genre payant, j’engagerais des hackers pour pirater ce site qui risque de leurs faire de l’ombre.

12/03/2008

Le blé du champs et de la campagne

23d8b3245fc542bb0879bebd495d901a.jpg

Le mercredi est traditionnellement en France le jour des enfants. En conséquence, aujourd’hui je vais laisser place aux enfants en vous faisant découvrir une poésie écrite par une de mes élèves du C.L.A.S. au cours d'un séjour effectué à la campagne. Poésie que voici.

Le blé du champs et de la campagne

Le blé du champs et de la campagne,
Si doux et lice,
Que la soie ne vaut que du maïs.
A mes yeux le blé vaut une tonne d’or.

Nelly KPANOU


Avoir des enfants si jeunes possédant déjà à cette age la fibre artistique est pour moi une bénédiction. Espérant que ceux-ci continuent à développer leurs dons tout au long de leurs scolarité et de leurs vies.

Nous avons peut-être ici une future grande poète ou écrivaine. A suivre.
 
PS 1: Vous pouvez découvrir Nelly et les autres élèves dont j’ai la charge au cours du temps C.L.A.S. dans l’album photo intitulé “Le soir l’école, c’est C.L.A.S.”.

PS 2: Je profite de cette note et du titre de celle-ci pour faire une dédicace à mon ami que je prénomme "Champs de blé (du Japon)" qui se reconnaîtra sans aucun doute.

29/02/2008

Entre la majuscule de la naissance et le point de la mort.

7036c1a6063c5bb62961766aac34feb2.jpg
 
Si je devais comparer la vie d’un être humain à quelque chose, je la comparerai à une phrase. Une phrase commence toujours par une majuscule, tout comme la vie commence par une naissance. Et se termine pas un point qui peut être soi un point d’interrogation, soi d’exclamation ou encore un simple point, tout comme la vie se termine par une mort qui peut être soi une mort lente, soi une mort subite ou encore une mort quelconque. Tout comme dans une phrase, dans une vie, l’important ne se situe pas au niveau de la naissance ou la mort, mais ce qu’il y a entre ces deux événements. Une phrase n’a pas de sens si on ne lit que la première lettre en majuscule de celle-ci et que l’on regarde son point final. Tentez dont: “U.”.

Pourquoi aborder ce sujet pour le moins philosophique ici, sur ce blog, dans cette note, en ce jour du vingt neuf Février de l’année 2008? Ma réponse est la suivante, cela fait un petit moment que j’écris. Sur ce blog bien sûr, mais au delà de ce blog, cela fait un moment que j’écris deux histoires, deux “romans”. Et un peu à la manière d’un Hank Mody dans la série Californication, je n’ai plus de muse “officiel” m’apportant inspiration et  surtout son avis sur la qualité et la pertinence de mon “style littéraire”. Alors pour remédier à ce manque, j’ai décidé de faire appel à vos services pour remplir temporairement ce rôle. Pour cela, je vous convie à lire et à émettre des critiques (constructives) sur un cours extrait d’une de mes deux productions dont vous allez avoir “le bonheur et la chance” de découvrir en lisant la suite de cette longue note.

Lire la suite

17/02/2008

Un havre de paix au milieu de la jungle urbaine

d685594985f3ff17fb6c52679e4dcefe.jpg
Paris, capital de la France, ville immense aux dimensions presque inhumaine. Tout le monde coure, personne n’a de temps à perdre et cela même pour un simple regard. Au milieu de cette jungle urbaine construite par l’homme, il existe pourtant encore quelques clairières où la vie peut suivre un cours un peu plus naturel. Où les hommes peuvent retrouver leurs part d’humanité sociologique, des lieux de calme et de plénitude. A partir d’aujourd’hui, je vais tenter de vous faire découvrir quelques unes de ces clairières urbaines avec des notes sur le sujet toute les deux semaines.
d9805107cf492176babdbeaed5b71670.jpgLa première de cette clairière urbaine est situé dans le quartier d’Opéra, entre l’Opéra de Paris et le jardin de des Tulleries. Ce lieu est un café répondant au doux nom de: La Ferme. C’est un café fast-food bio à l’ambiance assez chaleureuse. La particularité de ce lieu réside tout d’abord dans sa décoration intérieur pratiquement entièrement en bois, ces sièges en rotin, sa lumière tamisée. Une décoration s’approchant de l’esprit d’une ferme, petit détails, même le lavabo des toilettes à quelque chose de rural. Autre particularité des lieux est la présence en nombre important de jeunes japonaises, ceci étant pour le moins normal puisque ce café se situe dans le quartier “japonais” de Paris. A cette ambiance zen et reposé, il faut ajouter la présence du wifi gratuit, ce qui n’ai pas pour déplaire à mon fidèle compagnon MacBook (d’ailleurs il faudrait que je lui donne un nom). D’ailleurs au moment même où j’écris ce post, je me trouve dans ce café.

7b87c655afab57a1573ae7c968131b6d.jpgVous l’aurez donc compris, un havre de paix dans Paris avec une nourriture 100% bio, confortable, du wifi gratuit et des jolies japonaises, que demander de plus.

L’adresse exacte est: "55, rue Saint-Roch, 75001 Paris" . Allez y faire un tour et peut être nous y rencontrions nous un samedi après midi ou un dimanche matin.

PS: J’ai oublié de signaler la possibilité de prendre des brunchs le dimanche matin.

14/02/2008

14.02.2008

33775a1fa372df9aef8bb844370d1293.jpgLa Saint Valentin, jour de fête ayant pour origine le mois de Gamélion du calendrier grec antique athénien, mois qui était traditionnellement celui des mariages. La Saint Valentin, jour associé au dieu romain Cupidon traduction romaine du dieu grecque Eros, dieu de l’amour. La Saint Valentin, jour d’entrée de recettes supplémentaires pour les restaurants et autres lieux “romantico-commerciaux”. La Saint Valentin, jour de bénédiction pour les couples (heureux?) et jour de malédiction pour les célibataires (malheureux?). Le 14 février, un jour comme les autres si particulier.

Pour cette saint Valentin fête des amoureux, de l’amour, de la romance, de l’érotisme et j’en passe, je tenais à vous faire découvrir (ou redécouvrir) une chanson du groupe français “Saian Supa Crew” intitulée “Du 14/02/2002” issu de l’album “X-Raison” en vous présentant ci-dessous les paroles.


14.02.2002. " La saint-Valentin ! " se dit-il.
Doutait-il d'une date telle pour tel don ?
Don dû à trop d'abandon, dû à trop de " Bandons, puis après prenons l'oubli pour une demande de pardon ! "
La lettre est là…
Debout il se dit " C'est bon Jacobo le dit bien, tous ces tests c'est bidon ! "
Mais la lettre, elle, sait, elle, les lettres qu'elle a, à la lettre près, elle…
14.02.2002…
Il l'ouvre, se retrouve dos à dos à…

Leeroy :
Bientôt le 7 février 2002, temps maussade, immonde, humide et hideux, ciel gris vide, mais il se méfie de rien,
Puis on l'appelle en ville
Là, Jacobo ivre, livre quelques détails sur la vie privée de la fille et le fameux virus qu'elle a transmis à leur ami Yves
(lui même fût la cible ça n'arrive pas qu'aux imbéciles, fallait pas récidiver se dit-il, on n'voit pas ça que dans les magazines
c'est p't' être un signe
faut l'vivre faut l'voir s'croire dans un film
lâcher des larmes trop indigne,
passer l'test, c'n'est cela qu'il se résigne

REFRAIN sir samuel : (qui vivra verra) mais qui trichera verra le plus fort, (les gens qui donnent tout pour une nuit d'amour) risquent leur vie pour le septième ciel x2

VICELOW :
8.11.2001, 5h du mat', il est die, tout faible est prêt à tout faire pour tâter, les tétés, la zone touffue
il l'a tellement taffé qu'elle va s'étouffer, il est là tout fou sur son dos, toute folle, elle crie tout fort, " t'es fort " mais il a tout faux !
il perd son sperme elle se permet de se plaindre
elle aime l'odeur du sport
il se croit tout permis
il termine sans capote affirme fermement qu'après le terme de son firmament il a oublié le caoutchouc terme !

SIR SAMUEL :
Une heure du mat' la boite est blindée
Mais il la voit quand même entrer
Du coin de l'œil elle le regarde
Puis elle lui fait signe de la tête pour qu'il la rejoigne au bar
Quelques minutes après, quelques verres, quelques flûtes de champagne il est clair
Qu'arrivé chez lui il faudrait qu'elle tolère, l'envie pressante de fêter son anniversaire

Refrain * 2

SPECTA :
Sept novembre 2001, quinze heure trente sept, toujours la même pièce et le même discours avec le même téléphone entre ses mains,
Est ce que tu sors ou pas, je ne sais pas franchement, sors, j'ai une meuf de la balle, et tu sais quoi ? franchement elle décolle non ça va, j'ai pas trop envie de tisor et à vrai dire je préfère fêter ça seul tout et il insiste et insiste comme tout homme il fléchit, 25 piges ça se fête, surtout pour un mec naïf.

SLY :
10h02.9sec. Au lit devant James Bond le ciel sonde
happy birthday rime avec sad song
7.11.2001 ding dong cadeau un bang de tchang son pote tchong boivent du sky tang pour chasser les mauvaises ondes
pa ni biz pa ni bruit
pa ni anniversaire pa ni Annie pour le dessert
journée de nabot dit-il
la vie c'est pas beau dit-il
à moins de phone son ami Jacobo suggéra t'il

REFRAIN


Pour plus d’information sur ce groupe aller sur le site officiel.
http://www.wmaker.net/saiansupacrew/

09/02/2008

Un instant de vie entre "Les Experts" et un livre d'Haruki Murakami

Cela fait un moment que j’attends... quelque chose, une aventure, un je ne sais pas quoi, un.. signe du destin. Et j’ai cru que cela, ce signe, m’avait été révélé samedi soir dernier lorsque par le plus grand des hasard, j’eu découvert  un portefeuille perdu rester là, dans le métro, à même le sol, contenant une carte bancaire, diverses autres cartes et papiers. “Les dieux avaient entendu mon appel”, une nouvelle aventure allait commencer pour moi et me sortir de mon train-train quotidien.

18ea90adc93d23bb637a744a03942b3e.jpgJe m’étais mis en tête que si j’arrivais à restituer ce portefeuille à  son propriétaire, une bonne chose allait m’arriver. Première difficulté pour atteindre mon but, était qu’il y avait le nom de la personne propriétaire de l’objet sur les diverses cartes présentes, mais pas d’adresse ni de numéro de téléphone. Comment faire?
Première étape: J’entrepris alors une recherche digne de la série les “Experts”. En fouillant, bien dans les différentes factures présentes, une évidence m’apparut, le propriétaire de l’objet perdu, devait habiter sur Paris dans le 11 ème  puisque la plupart des factures présentes avaient été émises de celui-ci.

Deuxième étape: Ayant le nom et la supposé localisation du propriétaire, cela me fût simple de retrouver un numéro de téléphone correspondant à mes deux indices. Quelques minutes plus tard, après un tour sur internet et sur le site des pages jaunes, j’étais en train de composer le premier numéro de téléphone de ma liste de “suspects”, le nom de C*$£$€@ P&t#§ étant très répandu. On décroche.
“Allô, bonjour, je parle bien à C*$£$€@ P&t#§? dis-je.
- Bonjour, oui c’est bien moi.
- Veuillez m’excuser de vous déranger, j’ai retrouvé hier soir un portefeuille dans le métro et...”
A peine ces mots prononcés qu’une joie sans commune mesure me fut communiqué. J’avais bien fait mon job.

Troisième étape: Nous nous fixâmes donc un rendez vous, dans un café de mon choix, deux jours plus tard en accord avec nos temps libre respectifs, afin que je puisse se produire les retrouvailles entre le portefeuille perdu et sa propriétaire. J’étais d’autant plus enthousiaste que les photos disponibles sur les cartes présentées un bien beau visage de jeune femme d’une trentaine d’année.
4f1e767b16bbf0e7c280655e31c37404.jpgElle arriva avec 10 minutes de retard, j'avais devant moi une femme m'offrant une vision agréable, nous discutâmes des livres de l'écrivain d'origine japonaise Haruki Murarakami, dont j'étais en train de lire un livre, Norwegian Wood, en attendant son arrivé. Je fut étonné de découvrir qu'elle lisait aussi en ce moment un livre du même auteur et qu'elle on avait lu deux autres du même auteur, qui est pourtant peu connu en France (encore un signe du destin?). Et qu'elle avait rendez vous avec son compagnon qui lui aussi venait de perdre son portefeuille cet après midi (signe du destin?). Et puis... elle partit en me remerciant en compagnie de son compagnon qui s'était finalement déplacé jusqu'au café.
 
Que retenir de cet aventure? Rien. J'eu l'impression de vivre un moment insignifiant de vie un peu semblable à ceux décrient avec tant de brio et de vérité dans le livre "Norwegian Wood" de Mr Haruki Murakami. Ou si peut-être il y avait il quelque chose à retenir, que tout signe du destin n'a pas forcément une significaiton compréhensible pour les personnes pensant en avoir reçu un. Ou encore que le message délivré par un signe du destin peut-être par moment ... qu’il n’y a pas de signe à attendre du destin.
 
Je vous laisse méditer sur ces phrases en écoutant une chanson du groupe Psapp intitulée "Make up" que vous pourrez écouter en cliquant sur le
podcast suivant.

30/01/2008

Jeunes avec cents diplômes et pourtant sans emploi

db4818299d4d1d872ed02aae6183eb1b.jpg
 
Aujourd'hui, j'ai participé à un atelier proposé par l'APEC (Agence Pour l'Emploi des Cadres) aux jeunes diplômés et j'ai était frappé par un mal terrible: l'ennui. J'avais beau tout tenter, je n'ai cessé de m'ennuyer. Pourtant le thème de cette réunion qui était les "attentes des chargés de recrutement lors d'un entretien pour un poste" avait tout t'intéressant mais...  comme dit Beyonce "déjà vu".
 
Et en regardant à ma droite et à ma gauche, je voyais le même ennui. Tout ces jeunes diplômés qui devaient plutôt que d'écouter les conseillers APEC et la chargé de recrutement venu spécialement pour l'occasion, se demander quand allaient-ils trouver enfin un poste. Et surtout si un jour les chargés de recrutement qui sont pour la plupart loin des principes (pourtant élémentaires) de leur charmante représentante (blonde aux yeux bleus) qui était présente en ce jour devant nous, allaient arrêter d'avoir comme seules réponses aux candidatures de chacun d'eux des réponses négatives . Souvent pour les jeunes diplômés, les situations rencontrés sont les suivantes:
      1) cas où le profile recherché correspond au diplôme du candidat mais où ceux-ci reçoivent un "non pour manque d'expérience".
      2) cas un le jeune diplômé possède un diplôme supérieur à celui du profile recherché par l'employeur ce qui aboutit à un "non pour une question de trop haute qualification, vous risquera de vous ennuyez".
 
Quitte à s'ennuyer, je préférerais m'ennuyer en travaillant, personnellement. Et puis si l'employer s'ennuie, je pense que celui-ci à le droit de démissionner. En nous parle de manque de flexibilité dans le marché du travail, plutôt que de chercher que du côté de l'employer en détruisant le droit du travail, il faudrait peut être chercher aussi du côté des recruteurs qui ont, me semble t-il, beaucoup de mal à  l'imaginer.
 
Dans tout les cas mon ennui à était source de réflexion et de création artistique comme vous pouvez le voir ci-dessous. C'est déjà ça.
 
c5e1505af875a96a1aac2ed38751b387.jpg
La France forme ces jeunes en dépensant beaucoup d'argent pour qu'ils puissent mieux travailler à l'étranger. Les autres pays devraient remercier celle-ci. Voici ma conclusion du jour.
 
PS: En tout cas cette réunion m'a permis de trouver une bonne réponse à la question suivante:
"Qu'est ce que l'ennui?"
L'ennui est l'état mental pendant lequel on arrive à se poser ce genre de question.
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu