Avertir le modérateur

26/07/2008

Je suis noir et je n'aime pas le manioc

1380265959.jpg Comme à mon habitude je ne parle pas spécialement de livres nouvellement sortis mais plutôt de livres que je lis au moment présent, nouveaux ou plus anciens.

"Je suis noir et je n'aime pas le manioc", en voilà un titre de livre qui doit en surprendre plus d'un. Tout d'abord pour bien comprendre le titre, faut il savoir ce qu'est le manioc, ce qui n'est pas le cas tout le monde. Le manioc est un féculant tout comme la pomme de terre, que l'on retrouve principalement en Afrique là où il y est mangé en abondance. Non ne croyait pas que le titre de ce livre revient à dire: "Je suis noir et je n'aime pas l'Afrique", bien au contraire. Le sujet que l'auteur Gaston Kelman, que vous pouvez entendre de temps à autre sur la radio RMC dans l'émission les "Grandes Gueules", a voulu aborder dans cet ouvrage est la place des "noirs" dans la société française d'aujourd'hui. Et plus en particulier, la place de tout ces "noirs" qui sont nés et vivent en France comme je peux l'être.

Pour aborder ce sujet qui pourrait être sans intérêt en l'occurrence pour certains d'en vous, l'auteur part souvent d'exemple contrait de la vie de tout les jours. Ce petites choses que l'on fait sans s'en rentre compte et qui en pourtant une signification importante quant à l'état de notre société. Par exemple, je vais tirer deux exemples de ma vie personnelle qui sont aussi abordés dans cet ouvrage.
J'ai vécu hors des frontières de notre si beau pays pendant un certains temps, et lorsque je rencontrais une nouvelle personne "non française" et que je lui disais que j'étais français, elle me demandait spontanément de quelle ville ou région j'étais. Par contre lorsque je rencontrais un autre français, et que je lui disais que j'étais français tout comme lui, cette personne me demandait tout aussi spontanément de quelle origine j'étais... comme si le faites que je sois français ne soit pas une origine suffisante. Et quand je répondais que j'étais né à Paris, la capitale de la France, et que j'avais toujours grandi en région parisienne, la personne insistait pour savoir si mes parents étaient antillais, africains... Et ceci au delà de la couleur de la personne française en face de moi, noir, blanc ou jaune, exactement la même question. Je me demande si le jour où j'aurais un enfant, français lui aussi, si on lui demandera aussi ces "origines" et si il sera obligé de remonter jusqu'aux origines de ses grand parents qui auront vécu les quatre cinquièmes de leurs vies en France.

Autre exemple, lorsque j'étais petit, je n'appréciais pas certains aliments comme le "poisson salé" que les personnes connaissant la cuisine congolaise doivent connaître, comme je n'appréciais pas le fameux manioc (tout comme je n'aimais pas les endives ou les sasifis). Et d'autre part, j'appréciais le camembert, le pot au feu ou le canard à l'orange (tout comme j'apprécie le "saka saka"  appelé aussi "pandou") ... ce que m'a valu d'être le "petit blanc" de la maison, voilà comment me surnommé ma mère... 
 
Ce genre de situations banales en soient, amène à se demander si la société française, vous tous, votre propre famille et moi, avons réellement conscience de l'existence de tout ces noirs et autres "pigmentés" qui sont français, élevés principalement dans la culture française, et je dirais même plus, dans la culture américo-européenne. Le petit noir qui est né en banlieue parisienne et qui a vécu là toute son enfance a plus de point commun avec le petit blanc qui a grandi à Bordeaux ou même celui qui a grandit en Allemagne à Berlin, qu'avec le petit noir ou petit blanc qui est né et a grandi à Bamako au Mali. Pourtant l'un des d'eux aura droit à la question sur ses origines et les deux autres non. L'un d'eux sera le "petit blanc" si il n'aime pas le manioc...
 
Voilà en résumer l'un des sujets qu'aborde cet excellent ouvrage, à mettre entre toutes les mains afin que les mentalités et les habitudes évoluent dans le bon sens.
 
Afin d'accompagner cette note, je me suis en quête d'une chanson de ma discothèque dont le titre comporté le mot "noir". Je suis tombé surle titre intitulé "En noir et blanc" de l'artiste Sefyu, très bonne chanson en parfait accord avec le sujet du jour. Bonne écoute.

podcast
A noter: Pour ce qui cherche (encore) une réponse simple sur l'origine des différentes teintes de couleurs de peau dans l'espèce humaine. Voici deux cartes du monde avec la répartition de l'énergie solaire reçu et la répartition des teintes de la peau dans l'espèce humaine. Je pense que cela est assez simple à comprendre même pour un enfant.
1872999470.png
270223197.png
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu