Avertir le modérateur

10/12/2008

Qu'est ce que "faire l'amour"?

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg

Il a y certaines questions pertinentes que seul peuvent encore oser poser des enfants. Récemment, l'un d'entre eux (qui n'était pas un élève) m'a posé la question suivante: "C'est quoi faire l'amour?". Et là en 5 secondes, je j'ai vu défilé dans mon esprit plusieurs dizaines de mots: sexe, plaisir, reproduction, pornographie, amour, enfant, positions, bébé, préservatif... Puis éducation, culture, parents, tradition, religion... et finalement j'ai répondu: "Tu demanderas à tes parents." Ceux-ci n'étant pas loin.

numero4-31_3.jpg

Pourquoi cette réponse? Par facilité tout d'abord, il faut bien l'avouer et aussi parce que j'ai pensé que qu'il n'existe pas qu'une seule réponse à cette question et que selon l'éducation que ses parents lui donne et/ou ont envie de lui donner, ma réponse ne sera pas forcement appropriée. De plus il existe pour moi différentes manières distinctes de répondre à cette question. Voici l'évolution de ma pensée au cours du temps:

electronique.jpgQu’est ce que faire l’amour ? Faire l’amour, c’est je l’ai cru pendant un long moment s’allonger sur quelqu’un, une femme pour moi, et se frotter l’un l’autre. Puis j’ai appris que la partie du corps qui me serre à faire « pipi », c’était ça que l’on utilisait et que on le mettait dans l’endroit du corps qui sert aux femmes à faire « pipi ». Mais qu’est ce que c’est sale! Faire l’amour c’est sale? Par la suite, que faire l'amour peut te mener en enfer rôtir au milieu des flammes et piquer par les lances des démons. Toujours cette idée de "saleté" de mauvais... Un peu plus tard, j’ai appris les mot pénis et vagin… sperme et ovule… la reproduction. C'est donc comme ça que tout à commencer, difficile à croire, mes parents... beurk... Mais si cela est le cas, pourquoi cela serait "sale"?

Puis j’ai vu un film pornographique au début de mon adolescence avec d'autres, et là la révélation partielle. Loin de tout ce que je connaissais encore ou plutôt croyais connaître. Ce film montrait une des choses les plus importantes dans l’acte sexuel, le plaisir mutuel. En faisant un résumé de tout ceci, j’arrivais donc à la conclusion suivante : faire l’amour c’était mettre son pénis dans le vagin d’une femme, ce qui semble t-il procurer du plaisir au point où l’on ne pouvait se retenir de crier sa joie, puis l’homme avait le droit de jeter son fameux sperme au visage de la femme qui n’en demandait pas tant… Et bien sûr le plaisir vient par la performance olympique de l'homme capable d'introduire et de sortir son pénis du vagin au moins 100 fois par minutes dans des positions incroyables et variées. KamaSutra.pngJe prends note... Ouais bon, c’est ce que je croyais. Puis après avoir bien regarder à plusieurs reprises, il était temps de pratiquer, surtout qu’une certaine pression sur moi commencer à se faire sentir de la part des autres jeunes femmes et jeunes hommes de mon âge. Chose faites… différent, même rien à voir avec ce que j’imaginais ou que j'avais vu.

J’ai cru que j’étais arrivé à la fin du parcours, mais non, ce n’était que le début. Arriva le moment de faire l’amour parce que j’aimais, ce qui me fit découvrir encore d’autres choses, puis le moment de faire l’amour pour le plaisir non pas de découvrir comme la première fois mais prendre du plaisir avec quelqu’un. Puis je découvris que l’on pouvait faire l’amour sans se toucher, juste avec le regard… On peut faire l’amour, ou encore baiser, culbuter… etc. Et bien que cela se ressemble, tout est différent… Entre temps j’appris aussi que l’amour ce n’était pas qu’entre un homme et une femme, mais aussi entre deux hommes, deux femmes, à trois ou même avec un animal… Que faire l'amour pouvez nous mener vers le Nirvana ou encore que faire l'amour pouvait guérir des maladies... A chaque fois une nouvelle découverte. Et au final à la question qu’est ce que faire l’amour, je répondrais: "Je ne sais toujours pas et tant mieux comme ça. L'aventure continue".

Donc au final, si j'avais ou plutôt lorsque j'aurais à aborder cette question en classe, voilà ce que je ferais:

- en premier lieu, je poserai la question à l'ensemble des élèves en ayant fait au préalable un groupe "fille" et un groupe "garçon". Car souvent les uns n'osent pas totalement se libérer devant les autres.

- puis j'aborderais avec eux en fonction de leurs réponses, les différents points de vue de l'acte sexuel: scientifique, religieux, laïque... un peu comme je l'ai fait par l'intermédiaire de l'exposition que je vous faite de l'évolution de ma pensée sur la question en grandissant mais en moins cru quand même, quoique tout dépendra de leurs premières réponses.

Et vous, êtes vous d'accord avec mon approche? Si non, pourquoi et surtout vous, que proposez vous?

Quittons nous en écoutant un petit classique de la musique contemporaine, le titre "Sexual Healing" de Marvin Gaye datant de l'année 1982 (aussi vieux que moi!).
podcast

1014213342.jpg
A noter: Pour les personnes (adolescents ou adultes) qui n'osent pas parler de sexualité, expérimentées ou non, avec leurs entourages mais qui ont certaines questions sur la question, je vous conseille vivement l'émission de Brigitte Lahaie sur la station de radio RMC entre 14h00 et 16h00, juste avant mon "héros" Luis Fernandez et son émission "Luis Attaque".
Neoalchimiste Logo.jpg
Neoalchimiste

20/11/2008

Encore une grève... mais

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg

Je suis encore une fois assez étonné de la manière dont les médias français (surtout télévisé) traitent l'actualité du jour qui est la grève et les manifestations des enseignants qui ont lieu aujourd'hui en France, en se focalisant plus sur l'application du service minimum dans les écoles que sur les raisons poussant les enseignants à faire grève...encore une grève...

Encore une grève... Je rajoute le "encore une grève" car je pense que "la grève" a été/est un outil du dialogue social qui a été/est utilisé beaucoup trop souvent de manière excessive en France (La faute aux syndicats pas assez "modernes"/"réformateurs"? Aux salariés qui n'assument pas leurs responsabilités et qui ne sont pas assez syndiqués comme en Allemagne par exemple?), cet excès, selon moi, a déservi/déserve au final l'amélioration des conditions des salariés. Constat qui fait qu'aujourd'hui je ne crois plus vraiment à l'efficacité des grèves en France.

Encore une grève... mais il y a des points comme celui de la baisse du nombre des enseignants spécialisés du dispositif de RASED qui ne peut qu'entraîner les enseignants et les parents a une incompréhension générale de ce qui est entrepris par le ministère de l'éducation.

254-greve.1226876198.gif
Pour comprendre ce qu'est le le dispositif du RASED voici un petit extrait du Bulletin officiel de l'éducation nationale du 9 mai 2002:

"Toutefois, dès l'école maternelle, certains élèves attirent l'attention des enseignants car leurs attitudes face à l'activité scolaire, leur manière de répondre aux consignes, leur mode d'adaptation à la vie collective sont révélatrices de difficultés susceptibles de grever leur avenir scolaire. À l'école élémentaire également, certains élèves manifestent des écarts importants par rapport aux attentes des enseignants. Leurs difficultés sont telles qu'elles perturbent gravement les apprentissages scolaires et exigent une analyse approfondie permettant de déterminer les formes d'aides les plus adaptées.
Le réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) constitue un dispositif-ressource complémentaire pour accroître les possibilités des équipes pédagogiques de mettre en œuvre une différenciation des réponses pédagogiques adaptée à la variété des besoins des élèves. Un travail collectif mieux organisé doit favoriser une meilleure efficacité globale."
Quand on sait qu'il y a de plus en plus d'enfants arrivant à l'école avec des difficultés, la logique de baisse de moyen pour ce dispositif me laisse bien songeur...
Un peu de musique pour me redonner un peu d'espoir en l'avenir de l'école en France, "School Spirit" de Kanye West.

podcast
Pour avoir un aperçu des autres revendications qui se cachent derrière cette grève, je vous invite à lire l'article du Monde intitulé "Pourquoi les enseignant font grève".
Je souhaite bon courage:
- aux parents et aux enfants qui subissent cette grève.
- à tous les enseignants et autres personnels de l'éducation nationale qui subissent la logique actuelle du ministère de l'éducation.
- aux élèves qui subiront les conséquences de cette logique malgré eux.
Références:
Neoalchimiste Logo.jpg
Neoalchimiste

12/09/2008

La vie secrète d'une call girl

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg

Ce soir sur nos petits écrans français va être lancé une nouvelle série britannique intitulé "Journal intime d'une call girl" (Secret diary of a call girl) racontant la vie d'Hanna, une jeune femme tout à fait comme les autres à première vu et au yeux de sa famille, mais qui vit une double vie, car en secret, Hanna est "Belle", une call girl.

2007_secret_diary_of_a_call_girl_wallpaper_002.jpg
Voici donc la série que la chaîne M6 a trouvé pour remplacer dans l'esprit Sex & the City. Une très bonne série pour l'avoir déjà vu en version originale, tournée de manière surprenante où le personnage principal, Hanna interprété par l'actrice Billie Piper (Rose Tyler dans les deux premières saisons de la série Doctor Who), s'adresse de manière surprenante directement aux téléspectateurs.

Si ce soir vous ne sortez pas et que vous avez envie de regarder la télé, je vous conseille vivement de jeter un coup d'oeil à cette série, rendez vous à 23h15 sur la chaîne M6. Je me demande bien ce que donnera le doublage français (comme je l'ai déjà dit je suis contre le doublage de films et séries), vous me raconterais peut être cela dans vos commentaires car personnellement je ne pourrais pas être devant ma télé puisque je serais à la "Fête de l'Humanité" pour pourvoir voir (enfin) le groupe N*E*R*D en concert (j'en reparlerais peut-être dans les prochains jours).

1137439557.jpg
646043816.jpg
1462776907.jpg

Quittons nous avec ma chanson préférée de leurs dernier album "Seeing Sound", intitulée "Spaz".
podcast

Remarque: Cette série britannique diffusée et produite par la chaîne anglaise iTV2 a vu ses droits de diffusion au Etats-Unis acheté par la chaîne américaine Showtime, (Dexter, Californication, The L Word...) ce qui montre bien la grande qualité de la série.

28/08/2008

Un parisien perdu au milieu de nul part

107740532.JPG

Je suis là, assis sur une chaise longue au bord de l’eau. Les canards crient et parlent entre eux, le vent souffle dans les branches des grands arbres qui m’entourent, et puis rien d’autre… Je pourrais presque entendre Le Loir qui coule paisiblement devant moi si il n’y avait pas quelques insectes curieux qui me tournaient autour, se demandant qu’est ce qu’un parisien comme moi pouvait bien faire ici au bord de l’eau avec un MacBook sur les genoux.

1799365987.JPG

 

 

 

314198726.JPG

 

1971267870.JPG

 

 

 

201533097.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musique des villes, musique des champs, quoi de mieux que Brandi Carlile et la chanson Happy pour accompagner ces belles photos.
podcast

 

J’avais oublié que la France ne se résumait pas à Paris et sa région,  joint à quelques autres grandes villes comme Marseille, Lyon… Non, la France, c’est surtout des endroits comme celui-ci où pour pouvoir trouver un croissant un dimanche matin, il faut parcourir 3 km, où le réseau téléphonique est variable et les connexion internet bien loin des standards ADSL (des préoccupations de parisiens me direz vous)… Mais à quoi bon tout cela lorsque que l’on possède cette nature verdoyante, la possibilité d’aller faire ses courses en barque, de pouvoir rester seul des heures et des heures durant sans entendre la moindre voiture, la moindre sonnerie de téléphone, la moindre personne… Quel bonheur ! Quelle jouissance ! Ces quelques jours à Fréteval (41160 Loir-et-Cher, Centre) sont pour moi une bénédiction avant ma participation à la Nike Human Race de dimanche prochain et surtout avant la rentrée scolaire qui arrive à très grands pas.

2130735138.JPG

 

 

 

 

L'église, le centre du village, les ruines du château de Fréteval, la gare...

 

901061390.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1070219826.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020227298.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mike (le MacBook), Paul (le iPod nano) et moi même, (et les canards, les cygnes et insectes du coin) nous vous saluons de ce lieu magique et plein de tranquillité. Et je vous dis à lundi, pour un compte rendu de ma participation à la Nike+Human Race.

638510204.JPG
354711889.JPG

21/08/2008

La visite du tombeau du tyran bien aimé

Il y a des lieux de Paris devant lesquelles ont passe souvent quand on est parisien comme moi, et auxquels on ne fait jamais réellement attention ou que l’on a pas idée de visiter. Alors je vais poser cette question simple aux parisiens qui lisent ce blog, avez vous déjà visité l’Hôtel des Invalides ? Je connais déjà la réponse de bon nombre d’entre eux, la réponse sera négative au mieux, au pire elle sera « mais qu’est ce que c’est ? » ou « l’hôtel quoi ? ».

412270709.JPG

Donc l’Hôtel des Invalides est situé non loin de la Tour Eiffel et le l’école militaire de Paris, ce qui est normal, vu que Les Invalides (Hôtel plus l’église) est le lieu où repose un grand nombre de tombeaux des « légendes » de l’armée française qui ont fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui. C’est notamment en ce lieu que réside le tombeau du défunt empereur Napoléon Ier. Homme qui a fait briller la France de milles feux à son époque en conquérant pratiquement l’ensemble de l’Europe (l’image de la grande Rome antique) par la force et en pilant grand nombre de territoires de leurs richesses et monuments (cf. l’obélisque de la place de la Concorde).

579489903.JPG
1100764205.JPG
896948731.JPG

La visite est gratuite pour les moins de 26 ans, chose dont j’ai profité de la chose puisque je n’ai pas encore atteint cet âge fatidique (enfin plus qu’un mois et quelques jours pour cela, bientôt je serais officiellement un vieux). Et il est important de savoir qu’il y a une visite guidée du tombeau de Napoléon gratuite et sur inscription à 18h30, n’hésitez pas à y participer.

2111982803.JPG

De cette visite guidée, j’y ai appris que l’hôtel des Invalides a été construit par Louis XIV pour y accueillir les invalides de son armée et les hauts gradés de l’armée entre les différentes campagnes de guerre. Ce qui fut la première mesure « sociale » entreprise pour les soldats de l’armée française (Louis XIV était il socialiste ? lol). Tout d’abord fut construit la partie dortoir a proprement parlé, puis l’église avec le fameux dôme des Invalides qui est la partie la plus connue. Ce ne fut que bien longtemps après en 1840 que fut aménagé la partie souterraine sous le dôme pour accueillir le corps de Napoléon pour aboutir à la l’église sous sa forme actuelle. Bon je ne vais pas tout vous racontez non plus, sinon je gâcherais en grande partie votre future visite. Par contre je vous propose les quelques photos du lieu afin d’attiser votre envie.

1542873050.JPG1009041127.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

106571259.JPG
1267009045.JPG
1290419548.JPG1328573065.JPG
535460319.JPG
Remarque: Involontairement et malheureusement ma note du jour est en plein dans l'actualité du jour puisqu'à lieu aujourd'hui aux Invalides un hommage de la nation aux dix soldats tués en Afghanistan, une pensée pour leurs familles.

26/07/2008

Je suis noir et je n'aime pas le manioc

1380265959.jpg Comme à mon habitude je ne parle pas spécialement de livres nouvellement sortis mais plutôt de livres que je lis au moment présent, nouveaux ou plus anciens.

"Je suis noir et je n'aime pas le manioc", en voilà un titre de livre qui doit en surprendre plus d'un. Tout d'abord pour bien comprendre le titre, faut il savoir ce qu'est le manioc, ce qui n'est pas le cas tout le monde. Le manioc est un féculant tout comme la pomme de terre, que l'on retrouve principalement en Afrique là où il y est mangé en abondance. Non ne croyait pas que le titre de ce livre revient à dire: "Je suis noir et je n'aime pas l'Afrique", bien au contraire. Le sujet que l'auteur Gaston Kelman, que vous pouvez entendre de temps à autre sur la radio RMC dans l'émission les "Grandes Gueules", a voulu aborder dans cet ouvrage est la place des "noirs" dans la société française d'aujourd'hui. Et plus en particulier, la place de tout ces "noirs" qui sont nés et vivent en France comme je peux l'être.

Pour aborder ce sujet qui pourrait être sans intérêt en l'occurrence pour certains d'en vous, l'auteur part souvent d'exemple contrait de la vie de tout les jours. Ce petites choses que l'on fait sans s'en rentre compte et qui en pourtant une signification importante quant à l'état de notre société. Par exemple, je vais tirer deux exemples de ma vie personnelle qui sont aussi abordés dans cet ouvrage.
J'ai vécu hors des frontières de notre si beau pays pendant un certains temps, et lorsque je rencontrais une nouvelle personne "non française" et que je lui disais que j'étais français, elle me demandait spontanément de quelle ville ou région j'étais. Par contre lorsque je rencontrais un autre français, et que je lui disais que j'étais français tout comme lui, cette personne me demandait tout aussi spontanément de quelle origine j'étais... comme si le faites que je sois français ne soit pas une origine suffisante. Et quand je répondais que j'étais né à Paris, la capitale de la France, et que j'avais toujours grandi en région parisienne, la personne insistait pour savoir si mes parents étaient antillais, africains... Et ceci au delà de la couleur de la personne française en face de moi, noir, blanc ou jaune, exactement la même question. Je me demande si le jour où j'aurais un enfant, français lui aussi, si on lui demandera aussi ces "origines" et si il sera obligé de remonter jusqu'aux origines de ses grand parents qui auront vécu les quatre cinquièmes de leurs vies en France.

Autre exemple, lorsque j'étais petit, je n'appréciais pas certains aliments comme le "poisson salé" que les personnes connaissant la cuisine congolaise doivent connaître, comme je n'appréciais pas le fameux manioc (tout comme je n'aimais pas les endives ou les sasifis). Et d'autre part, j'appréciais le camembert, le pot au feu ou le canard à l'orange (tout comme j'apprécie le "saka saka"  appelé aussi "pandou") ... ce que m'a valu d'être le "petit blanc" de la maison, voilà comment me surnommé ma mère... 
 
Ce genre de situations banales en soient, amène à se demander si la société française, vous tous, votre propre famille et moi, avons réellement conscience de l'existence de tout ces noirs et autres "pigmentés" qui sont français, élevés principalement dans la culture française, et je dirais même plus, dans la culture américo-européenne. Le petit noir qui est né en banlieue parisienne et qui a vécu là toute son enfance a plus de point commun avec le petit blanc qui a grandi à Bordeaux ou même celui qui a grandit en Allemagne à Berlin, qu'avec le petit noir ou petit blanc qui est né et a grandi à Bamako au Mali. Pourtant l'un des d'eux aura droit à la question sur ses origines et les deux autres non. L'un d'eux sera le "petit blanc" si il n'aime pas le manioc...
 
Voilà en résumer l'un des sujets qu'aborde cet excellent ouvrage, à mettre entre toutes les mains afin que les mentalités et les habitudes évoluent dans le bon sens.
 
Afin d'accompagner cette note, je me suis en quête d'une chanson de ma discothèque dont le titre comporté le mot "noir". Je suis tombé surle titre intitulé "En noir et blanc" de l'artiste Sefyu, très bonne chanson en parfait accord avec le sujet du jour. Bonne écoute.

podcast
A noter: Pour ce qui cherche (encore) une réponse simple sur l'origine des différentes teintes de couleurs de peau dans l'espèce humaine. Voici deux cartes du monde avec la répartition de l'énergie solaire reçu et la répartition des teintes de la peau dans l'espèce humaine. Je pense que cela est assez simple à comprendre même pour un enfant.
1872999470.png
270223197.png
 

03/04/2008

Le péril jeune sur fond de Beethoven

En 2002, un humain de sexe masculin de petite taille occupant une fonction importante au sein de l'état du pays des fromages qui puent, avait promulgé une loi empêchant les réunions de groupes de jeunes humains aux abords des tanières dans lesquelles vivent d'autres humains. Superbe loi qui fut très efficace d'après les informations relayées les médias influençant la pensée collectif humaine du pays des fromages qui puent. Oui mais...

En 2008, dans ce même pays des fromages qui puent, plusieurs syndics de copropriétés décident d'installer dans les entrées collectives des tanières humaines un haut parleur diffusant "un son qui adoucit les moeurs". Tiens bizarre, serait-ce pour que les jeunes humains reviennent dans les entrées collectifs des tanières humaines? Ce haut parleur se prénommant Beethoven, cela ne fait aucun doute. Et ils dansèrent au son de cette belle musique et eurent beaucoup d'enfants...

05ed94533b90e7faad042aef3665d610.jpgBelle histoire, malheureusement le Beethoven dont il est question ici, est un émetteur ultrason répulsif anti-jeune, vendu par la société IBP. Après les répulsifs anti-SDF... Nous vivons dans un pays qui possède l'un des taux d'embauche des jeunes le plus bas en comparaison avec les autres "grands pays industrialisés", où les gens ont peur des "bande de jeunes qui se battent, qui cassent, qui font des cambriolages..." oui dans ce cas on ne parle pas de bandits, de voyous... "bande de jeunes". J'attends d'ailleurs toujours que les médias parlent de "bandes de vieux" lorsque qu'il s'agit de trentenaires ou plus agés qui braquent des banques ou des fourgons... Et là pour les halls d'immeubles ont parle encore de "jeunes" pas de gens mal polis qui ne comprennent pas que d'autres personnes puissent avoir besoin de tranquillité lorsqu'ils sont dans leurs domiciles ou lorsqu'ils rentrent chez eux.

Puisque les "jeunes" semblent être le problème de la France, je propose d'enfermer tout les jeunes dans un endroit, un peu comme dans le film Battle Royale, et de les laisser seulement sortir que lorsqu'ils atteindront l'âge de 30 ans. Mais je tiens aussi à préciser que jusqu'à preuve du contraire, se sont les "vieux", les parents, qui éduquent les "jeunes", les enfants. Le problème ne serait-il pas plutôt au niveau des méthodes d'éducation adoptées par un bon nombre de parents depuis plusieurs années? Ou peut-être est ce le jeu de quelques personnes de monter les français les uns contre les autres, les "vieux" contre les "jeunes" (les chômeurs contre les travailleurs, les fils d'immigrés contre les fils de natifs...)?

Je pense pour ma part qu'il y a des deux.

Allez pour bien se quitter, une petite chanson d'Oxmo Puccino intitulée, "Les jeunes des halls" tiré de l'album, "La réconciliation". Entre caricatures et vérités, cette affaire de répulsif sonore montre aussi qu'il y a aussi un problème réel que la loi de 2002 promulgué par celui qui est aujourd'hui notre président de la République n'a pas résolue. Ce problème est social. Social dans sa vision sociétale (éducation, autorité des parents, échec scolaire, famille mono-parentale...) et aussi politique.

Bonne écoute et bonne réflexion.


podcast

13/03/2008

Problèmes de communication

Hier soir, après l'élimination "enfantine" de l'OM en coupe de l'U.E.F.A., je suis allé chercher du réconfort sur internet en lisant les journaux britanniques dont le Daily Mail, comme je le fais de temps en temps les lendemains de journées de Ligue de champions afin de lire les commentaires sur le match Inter Milan - Liverpool. Et je suis tombé par hasard sur cet article intitulé "Sarkozy's sirens".

ecf8429b8ef1fecbaaa8ac2f233a17a5.jpg

Connaissant les journaux britanniques, j'ai tout d'abord cru à une blague avec montages photographiques en voyant nos ministres habillés de la même manière que les stars lors du festival de Cannes. Mais non, tout cela était bien réel. Pardonnez moi l'expression mais "ils se foutent de nous". A l'heure où même les retraités sont amenés à manifester dans les rues, où les français souffrent comme jamais de la hausse du prix du pétrole, où l'on parle tous les jours de problème de "pouvoir d'achat" (même si je n'aime pas cette expression). Il est indexant à mon humble avis de se pavaner de la sorte.

c4d0531e8929dbffc436c3c333644653.jpg

Je ne suis pas là pour "casser du sucre" en permanence sur le dos de Mr Sarkozy et de son gouvernement avec lequel je ne suis pas en accord sur le plan politique. Je ne suis pas là pour dire que l'action politique entreprise par ceux-ci soit bonne ou mauvaise, car j'ai bien conscience que ce n'est pas en quelques mois que l'on change de manière visible un pays comme la France. Mais il est une chose que je peux affirmer dès à présent et sans être démagogique, c'est que sur le plan de la communication, le gouvernement et le président de la république sont totalement à des années lumières de ce qu'il faudrait faire.

b84d2db8fc148ddc5fda05434d1f8fda.jpg

On ne pas se permettre de "pavaner" en costumes et robe de soirées signées par des grands couturiers comme encore aucun ministres de la république précèdent ne l'avaient fait jusqu'à présent. Sauf si bien sûr Mr le président et ses ministres considèrent que tous les anciens ministres étaient habillés comme des "pouilleux" ce qui justifierait ce bond spectaculaire dans le luxe haut de game de la garde robe de nos ministres.

Alors que la France est dans un état lamentable... Pardonnez moi, mais plus je regarde ces photos, et plus je sens monter en moi de l'indignation. A quand un ministre dans le magazine Playboy ou dans une pub H&M... je sens arriver la sextape d'un membre du gouvernement avant la fin du mandat de Mr Sarkozy à la vitesse où vont les choses.

PS 1: Même Valérie Pécresse qui à mes yeux une très bonne ministre/secrétaire d'état si met...

PS 2: Comble du comble, c'est la femme du président, l'ancienne top-model Carla Bruni, qui est habillée de la manière la plus simple...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu