Avertir le modérateur

29/10/2008

Neo Alchi et les 402 lascars

Neoalchimiste-Signature_20090213-002.jpg
402.jpg

Hier soir vers 20h00, après avoir passé une très bonne journée chez mon ami Scrapper's run (et encore merci pour le repas), j'ai eu le plaisir de prendre le bus de la ligne 402 du réseau Tice qui circule entre autre en passant non loin du lieu d'habitation de Scrap' et du mien (et quitte passe aussi par les villes de Corbeil, d'Evry et Grigny). Donc je monte tranquillement dans le dit bus, je m'assoie sur un siège situé au milieu de celui-ci et le met sur mes oreilles mon casque afin que Paul (mon iPod) me délivre le dernier album de Wallen.

Articulé 160x120.jpgTout se passe bien, la musique est bonne, le bus n'est pas trop rempli, sont présent dans le bus une mère avec son enfant d'un ans tout au plus dans une poussette, trois à quatre personnes rentrant de leurs boulots, deux jeunes filles d'une quinzaine d'année assissent un peu plus à l'avant du bus, un couple assit tout au fond du bus... rien de plus banale un mardi soir. Parti de Viry-Chatillon, après deux avoir passer deux arrêts, le bus entre dans la "cité" de La Grande Borne pour suivre son parcours habituel. Tout se passe bien, un homme avec son chien monte dans le bus au deuxième arrêt du parcours du bus dans la Grande Borne. Toujours l'album de Wallen dans les oreilles, je fini la chanson "Ciao Pantin" en duo avec Abd al Malik, que j'apprécie et que je décide de réécouter. Très bon album ce "Miséricorde" de Wallen (la miséricorde, c'est bien ce dont j'aurais besoin au vu de la suite de mon récit).

podcast

Arrivée à l'arrêt du Damier... là je vois de l'autre côté de la vitre du bus, des personnes camouflées avec ce que j'ai pris au début pour des "boules de feu" entre les mains, comme dans Dragon Ball Z, à la différence que contrairement à Sangoku, ces personnes ne s'attaquaient pas aux méchants voulant envahir la planète Terre mais au bus dans lequel nous nous trouvions. A partir de ce moment un flot continu de briques et de cocktails molotov viennent se heurter contre les vitres du bus, tout le monde panique, certains se jettent par terre, se mettent à pleurer... le chauffeur totalement surprit, s'arrête dans un premier temps, puis repart... et moi, je suis resté là, assis à regarder ces gens de l'autre côté de la vitre s'acharnant contre le bus et de l'autre côté les gens paniqués criant d'effroi, comme lorsque je vois les images de guerre que l'on nous présente habituellement au journal télévisé de 20h00...

1028183958_small.jpgUne brique casse une vitre à l'arrière du bus et par miracle ne touche pas le couple qui était assis à l'arrière. Quelle miracle! J'ai l'impression de revivre la scène de Pulp Fiction dans laquelle Samuel L. Jackson parle de miracle après ne pas avoir été touché par plusieurs balles tirées dans sa direction... et moi toujours à la même place, calme (?) près de la vitre à regarder ce qui se passe... Tout cela ne pouvait qu'être qu'une fiction, il devait bien y avoir une caméra cachée quelque part... Comment des personnes censées pourraient bien caillasser ainsi un bus qui ne contient que des hommes et des femmes dont certains sont avec des enfants, certains sortant d'une dure journée de travail, tous n'ayant rien demander à personnes à part vivre leurs vies paisiblement... Bagdad ou la Palestine, peut être est-ce là que je viens d'atterrir par magie, mais je ne peux pas croire être encore en France...

La police arrive très rapidement mais semble complètement débordé, le bus continu son trajet et s'arrête un peu plus loin. Je vois les personnes pleurant, cette mère tenant dans ses bras son enfant, une femme complètement sous le choc qui ne peut s'empêcher de vomir, cet homme se questionnant à haute voix sur les raisons d'un tel comportement, les revendications... je me réveille alors, et lui répond: "Il n'y a pas de raison, c'est à force de leurs chercher des excuses que l'on arrive à la situation actuelle." Une autre dame, elle aussi choquait commence à parler de jeunes... je ne peux m'empêcher de l'interrompre : "Ne parlez pas de jeunes pour désigner la trentaine de voyous ou lascars sans but qui pourrissent un quartier alors qu'il y en a peut être plus de mille jeunes dans le même quartier qui sont comme vous et moi, et que l'on stigmatise à cause de cet bande de cons." On discute, on se rassure, une personne m'indique que cela fait la deuxième fois en une semaine que cela arrive... et que maintenant, il est presque certains que le bus ne passera plus par ce quartier pendant un bon moment. Elle se demande comment va fera pour aller travailler...

Les pompiers arrivent pour la dame en état de choc, le chauffeur indique que le bus ne repartira pas : "Terminus". Je descends du bus en souhaitant bon courage au chauffeur et aux employers de l'entreprise Tice qui étaient arrivés entre temps afin de constater les dégats, une bonne soirée au gens présent dans le bus, puis je marche jusqu'à chez moi. Je commence à me rendre compte de la chance que nous avons eux, il n'y a eu aucun bléssé.

458763.jpgJ'ai une pensée pour toutes les personnes habitant dans ce quartier et qui n'auront plus aucun transport en commun pendant une très longue période. C'est triste à dire, mais je suis bien content de ne pas vivre dans ce quartier et d'être séparé de celui-ci par l'autoroute A6 et des champs. Les pauvres habitants de ce quartier, je les plains, pris en otage par une bandes de 20 à 30 voyous que la police et la justice ne peuvent pas punir à cause de leurs jeunes âges, ces 20 à 30 voyous qui profitent des errances des lois actuelles sur les mineurs.

1830789651_small_2.jpgCes jeunes voyous devraient écouter ce titre de Kery James intitulé "Honte", la honte, c'est le seul mot auquel je pense en pensant à eux.
podcast

PS: Peut être sous le choc, je n'ai même pas pensé à prendre des photos de cet incident et afin d'illustrer cet note, j'ai fait un petit tour sur la toile. Et c'est avec "peu" de surprise que j'ai trouvé très facilement des blogs comme celui de "Bloccriminel", blog de jeunes (peut-être voyous) de Grigny du quartier de la Grande Borne faisant l'apologie de la violence... regardez leur visages, ils ont entre 10 à 13 ans...

Neoalchimiste 111*122.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu